Affaire Wagram : 15 000 € disparaissent mystérieusement

L’affaire Wagram a suscité beaucoup de polémiques dans les cercles de jeux à Paris. Accusé « d’association de malfaiteurs », « de blanchiment d’argent » et « D’extorsion de fonds ». Wagram était devenu l’objet depuis des mois d’une nouvelle guerre entre les membres du banditisme corse et le contrôle de l’établissement.

Cette enquête qui a été déclarée maudite par un Policier n’en finit pas de faire parler de lui. Selon nos informations, Il y aurait une somme près de 15.000 euros qui aurait été disparu.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire afin de comprendre l’origine de la disparition sur cet argent. Les policiers soupçonnent un membre de leur équipe.
«Il y a un enfoiré dans le service mais on ne l’a pas encore identifié», déclare un officier de la PJ.

Nouveau rebond le 19 janvier dernier. 4 individus se présentent devant Jean-François R, 64 ans, trésorier du Wagram. Ils débarquent et menacent de mort l’homme.

«Deux hommes s’exprimant avec un fort accent corse [lui] intimaient l’ordre de quitter immédiatement l’établissement et de ne plus y revenir», rétorque un policier. Ils cassent son téléphone et parlent de lui «couper la tête». Blême, le retraité de l’armée va illico «se mettre au vert», car il se sent«totalement dépassé». «Tout ça n’est pas mon monde», dira-t-il au juge, paniqué de se retrouver au milieu d’«une guerre entre deux gangs mafieux» : «On m’a bien dit qu’il ne fallait pas que je parle à la police.» Quand le juge lui présente les portraits des agresseurs présumés, il détourne le regard : «Je refuse de regarder les photographies.»

Entre flics, corses, employés. Tout le monde est dépassé. Un vrai réseau est en place et il est difficile de trouver les hauts responsables présumés.

« {…} » Le juge a questionné Honoré R. : «Connaissiez-vous la réputation d’Angelo Guazelli ?» Réponse : «J’avais entendu dire qu’il avait fait le voyou à une époque…» Un enquêteur l’a mauvaise : «Là, y’a un problème. Un flic qui touche une retraite du ministère de l’Intérieur ne fait rien remonter à ses anciens collègues ? C’est un manque de loyauté.»

Une affaire tellement compliquée qui pourrait par la suite, avoir des conséquences politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *