Casino à Antibes. Il y aurait un peu plus de 10.000 euros de préjudice

Le casino d’Antibes a été braqué à la fin du mois de mars par trois hommes dangereux et armés jusqu’au genoux. Ils ont réussi à repartir avec plus de 10.000 euros derrière eux. Selon les enquêteurs, les braquages ont l’habitude de se dérouler en milieu de week-end ou en pleine nuit. Cependant, le mode opératoire a été cette fois-ci bien différent. Comme quoi, tous les casinos ne sont pas à l’abri d’un braquage de nuit comme de jour. Il faut donc être très prudent.

En effet, c’est vers 7h15 du matin, alors que l’établissement n’est toujours pas ouvert au public que trois hommes ont fait irruption dans l’enceinte du casino en menaçant les 6 employés qui s’y trouvaient pour dérober un maximum d’argent.

L’un des malfrats a frappé brusquement un agent d’entretien qui se trouver au milieu du passage. La victime n’a pas été blessée malgré le coup de crosse reçu derrière sa nuque. Le personnel présent s’est retrouvé le ventre à terre le temps que l’un des responsables du personnel puisse aider les individus à ouvrir le coffre pour finalement repartir bredouille en voiture.

Le casino parle d’un vol de 10.000 euros alors que les enquêteurs s’interrogent sur une estimation pouvant aller jusqu’à 80.000 euros. Les braqueurs sont toujours en fuite. Selon les derniers témoignages et les caméras de surveillance, les malfrats seraient partis à bord d’un 4×4.

La police judiciaire du banditisme de Nice est chargée de l’enquête. Une cellule psychologique a été mise en place.

D’après un rapport d’enquête, il y aurait plus d’une dizaines de braquages qui ont été commandité dans le sud de la France en 2011. Les voleurs sont souvent peu scrupuleux et toujours armés et très violent. Il est souvent difficile de retrouver les auteurs de ces faits. A Douai, dans le nord de la France, un homme a été soupçonné pour avoir commandité deux attaques. Il a été écroué en Décembre dernier et jugé coupable. Les enquêtes de la police judiciaire sont souvent longues et périlleuses. Il se pourrait qu’on ne retrouve pas les voleurs de sitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *