L’école d’équitation et son cadre noir

L’équitation est appelée comme être la technique de la conduite d’un cheval sous l’action de l’homme. Cette technique est considéré à la fois comme un art, un loisir mais aussi un sport. Le jockey doit se fier principalement à son cheval, l’équidé. On ne devient pas jockey comme ça. Il y a tout un travail. Il existe une institution L’ENE (Ecole Nationale d’Equitation) dans le monde hippique français qui permet de former les chevaux et à la fois les jockeys à travers différentes gammes de formations aux métiers du cheval.

Cette école était au départ affiliée au cadre noir, on y retrouve les élites des cavaliers français. C’est jusqu’en 2010, que finalement, L’ENE a décidé de fusionner avec les Haras Nationaux pour créer l’IFCE (Institut Français du Cheval et de l’Equitation). Cette fusion vient dans un but précis qui permet de mieux contrôler tous les aspects du monde hippique et de donner un sens représentatif aux valeurs françaises. Les haras nationaux est à la base une vocation militaire. Cet institut, au fil du temps a évolué vers un avancement durable de la filière équine en intégrant toutes ses composantes : l’élevage, les courses hippiques et l’équitation.

Depuis sa fusion en 2010, l’IFCE joue un rôle important dans le monde hippique. Son école est complétement dévouée à former l’élite des cavaliers Français. Il est l’une des écoles les plus prestigieuses de France. Cette institution prestigieuse est représentée par sa doctrine : « Le cheval calme, en avant et droit ».

De plus, cette école a pour vocation d’assurer la réussite des équidés et cherche également de perpétuer les valeurs et les traditions des métiers de l’équitation. Le cadre noir représente chaque année la France lorsque des grandes compétitions internationales d’équitations sont organisées. Les compétitions les plus représentées sur le territoire sont le concours complet ou le saut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *