Les joueurs en ligne adoptent davantage de comportements à risque ?

D’après une étude scientifique, il semblerait que les amateurs de jeux de hasard sur internet seraient plus susceptibles d’adopter des comportements plus avancés et risqués comparé aux joueurs qui jouent d’avantages dans les casinos en dur. C’est une nouvelle fois, le canada qui s’y colle et qui déclenche la polémique sur une démonstration réelle concernant les joueurs qui deviennent accro devant leurs ordinateurs.

«Le jeu sur l’internet est encore marginal, mais il est plus associé à des comportements à risque, comme l’abus d’alcool, l’usage de marijuana et la mise de grosses sommes», affirme Sylvia Kairouz, sociologue à l’Université Concordia et auteure principale de l’étude publiée dans la revue Cyberpsychology, Behavior and Social Networking. «Chez les jeunes, en particulier, une sortie au casino est aussi sociale, il y a des barrières aux comportements excessifs.»

De plus, il y aurait un peu plus de 80% des personnes jouant devant leur écran avoir misé 3 fois plus que dans un casino traditionnel. « Le PC nous aveugle et nous ne voyons pas le temps passé. »

De même, un tiers des amateurs de jeu en ligne utilise la marijuana. C’est la première fois que le cette institution scientifique constate ce genre de fait à travers une étude.
Etant une étude sérieuse et prouvée. plus de 8600 joueurs se sont laissés interrogés. Il semblerait que l’apparition des jeux en ligne a permis à une grande partie de la population française, canadienne, italienne ou autre qui n’étaient pas du tout intéressée dans le passé à accéder aux jeux en ligne et à en devenir des dépendants deviennent effectivement des éventuels accros.

La roulette, Le Poker et les machines à sous sont dans les styles de jeux où le risque est 5 fois plus élevé pour en devenir un accro.

Une autre enquête sera dévoilée durant l’automne 2012. Mme Kairouz prépare actuellement une autre étude sur le sujet pour déterminer des facteurs qui n’ont pas été mentionné sur son premier rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *